Frais de livraison offert à partir de 60 € d'achat

Analyse du quatrième tome, Harry Potter et la Coupe de feu

Harry Voldemort 4

La saga Harry Potter prend un véritable tournant avec la sortie de ce quatrième livre. Voldemort est de retour, et le monde des sorciers, qu'Harry vient juste connaître avec la coupe du monde de quidditch et le tournoi des Trois Sorciers, est désormais en grand danger. J.K Rowling fait ouvrir un nouvel oeil sur le monde extérieur à Poudlard et Pré-au-Lard, jusqu'à présent méconnu des fans. C'est dans ce livre que l'action monte d'un ton, que les surprises s'enchaînent, comme la découverte de nouvelle forme de magie tel que le portoloin, mais aussi le sort de morsmordre faisant apparaître la marque des ténèbres dans le ciel, une première manifestation de magie noire, qui se suivera par l'apprentissage des sorts impardonables avec le professeur Maugrey. L'autrice ne s'arrêtera pas en si bon chemin, puisqu'elle n'hésitera pas à aborder des thèmes forts tels le sujet des elfes de maisons, longuement abordé tout au long du roman, par le biais d'Hermione. Les liens familiaux, et la protection qui en découle, mais aussi, les prémices des motivations de Voldemort (traitées dans un précédent article). Le tournant se marque avec le changement de direction de la saga, d'un esprit léger dans les trois premiers tomes, avec beaucoup de fantastiques, à une ambiance lourde, un monde qui s'assombri, l'arrivée des antagonistes qui sortent de l'ombre. Voici donc comment, en détails, J.K Rowling a fait basculer sa saga littéraire de l'insouscience au tragique avec ce quatrième chapitre. 

La perturbation de la paix

Les premiers pas de Voldemort et ses partisans

Quedver Voldemort

En tant que lecteur, Voldemort apparaît comme le personnage anti-paix de la saga, il incarne la haine et la répression notamment avec les quelques récits de la première guerre. Dumbledore le sait, le ministère peut tomber d'un moment à l'autre et est en méfiance constante quant au retour du seigneur des ténèbres. Son retour, orchestré avec la force dans le cimetière où reposent les Jedusor et Gaunt, avec une mise en scène glaçante, des personnages masqués, sombres, en cercle, faisant penser à une secte qui renaîtrait de ses cendres. Mais c'est bien plus que celà, et le lecteur le sait, c'est le spectre de la peur et de l'angoisse qui revient. Le rassemblement des mangemorts indique clairement une mise à bas de la démocratie telle qu'elle l'était.  

Prémices d'un déni gouvernemental

Barty Croupton sr

Pour contrecarer les plans de Voldemort, le gouvernment ne va littéralement rien faire. Paralysé par un retour imminent de Voldemort, clairement indiqué par ses partisans avec le sortilège de Morsmorde utilisé juste après la fin de la finale de la Coupe du Monde, marque des mangemorts et de Lord Voldemort. Indiqué également par un deuxième indice qui va alerter les protagonistes du gouvernement, quelqu'un a mis le nom de Harry Potter dans la Coupe de Feu alors qu'il est trop jeune pour participer, seul une personne voulant la mettre en danger pouvait mettre son nom, et devait être assez puissante pour contourner l'enchantement de Dumbledore. Mais encore une fois, Barty Croupton suivra le réglement à la lettre malgré la dangerosité qu'attend Harry, alors qu'il est d'une importance extrème de la laisser en vie car c'est le seul à pouvoir défaire Voldemort définitevement, mais ça, seul Dumbledore le sait. La dernière preuve du retour du Lord, et pas des moindres, les aveux sincères et assumés de Barty Croupton Jr à Harry sur le retour de vous-savez-qui, son plan, son évasion. En bref rien est secret mais le nouveau ministre de la magie, Fudge, n'entendra pas un seul mot, puisqu'il exécutera sans scrupules le mangemort sans même vouloir écouter ses dires. Une peur de la vérité du gouvernment, qui veut croire au cas isolé, et choisir la facilité en se mettant à dos les innofensifs. 

La mort, et sa souffrance au premier plan

Les sorts impardonables, premier trouble de la magie

Maugrey Sort impardonable

Jusqu'à présent, la magie exercée dans Harry Potter pouvait s'avérer dangereuse, mais loin d'être dans une idéal de souffrance pure ou de mort instantanée. Pourtant, pour la première fois dans la saga, Maugrey Fol Oeil, ou Barty Croupton Jr, nous présente les sorts impardonnables. Parmis eux império, pour contrôler une personne, la dénuer de pensées, de libre arbitre; endoloris, pour provoquer une souffrance physique si atroce que certains sont devenus fous, comme les parents de Neville. Le dernier, et sûrement le plus connu, avada kedavra, pour une mort instantanée, sans souffrances réelles, un sort uniquement pour ôter la vie d'autrui, de la plus rapide des manières. La saga Harry Potter voit son monde intégrer le contrôle, la souffrance, et la mort dans sa palette de sortilèges. Définitevement des sorts loin des débuts enfantins et fantastiques d'Harry. 

Cédric Diggory, premier deuil à Poudlard

décès diggory

C'est bien dans ce tome que les sorts impardonnables vont être mis en pratique, notamment l'imperio que va utiliser Barty Croupton pour avoir l'emprise sur son fils, sorti de prison grâce à sa mère. Mais aussi le sortilège de mort, avada kedavra qui va faire vivre au lecteur, la première mort, par les yeux de Harry. Le premier deuil de la saga, la perte d'un grand sorcier, ami de Harry Potter et reconnu à Poudlard.  

Les sujets bien plus profonds abordés

Manipulation de la vérité

rita skeeter

Le ministère de la magie a une arme que personne ne possède dans le monde des sorciers, il s'agit de la presse. Rita Skeeter en est la figure principale, c'est une journaliste qui préfère les nouvelles bruyantes, populaires, à celle qui ont plus de sens et qui sont véridiques. Plusieurs fois, elle ne cessera de manier la vérité à sa manière pour mettre du dramatique dans ses articles. Le but est simple, créer des histoires qui attirent les sorciers lecteurs, même s'il faut quelques fois, voir souvent, changer les faits. Ainsi, certains croiront ses articles, comme Molly qui n'a pas accepté qu'Hermione ait causé une peine de coeur à Harry, alors que ce sont des faits non avérés. Ceux qui s'opposent à elle, auront leur tête affichée dans la presse, avec des histoires dont elle n'est pas censée connaître, mais grâce à ses capacités d'animagui non déclarées, elle se permet d'espionner illégalement ses détracteurs. Hermione, Hagrid, Ron et Harry en ont fait les frais, jusqu'à qu'Hermione ne découvre le secret de Rita.  

Conditions de vie des elfes de maisons

elfes de maisons

La Coupe de feu aborde les conditions de vies des elfes de maisons sous plusieurs angles. Le premier révèle l'empathie qu'a Hermione, elle décide de créer la S.A.L.E (Société d'aide à la libération des elfes), dans le but unique de libérer les elfes de l'emprise de leur maître. Cela va commencer dans les cuisines de Poudlard, où Hermione fait part de son avis aux elfes, quant à leur situation actuelle. Sauf qu'ils ne souhaitent en aucun cas se libérer de leur maître, à tel point que ce sujet est blasphématoire à leurs yeux et vont obliger le trio à quitter les cuisines. L'autre angle qu'aborde le tome est celui de Winky, elfe de maison appartenant à Barty Croupton. Après la Coupe de Monde de Quidditch, l'elfe va être renvoyée pour avoir été suspecté d'avoir lancé le sort de Morsmorde avec la baguette de Harry, or ce n'était pas le cas. Un évènement qui amènera Winky à plonger sa tristesse dans la bierraubeurre. Mais l'aide de Dobby lui sera d'un secours vain, il va lui faire intégrer les cuisines de Poudlard, sous ordres de Dumbledore, mais restera alcoolique, nostalgique de son ancien maître. Le directeur souhaite les engager pour un salaire de dix gallions par semaine avec des week-ends libres. Mais les elfes refusent la proposition, Dobby ne veut uniquement gagner qu'un gallion par semaine et un jour de congé par mois, et pour Winky, le fait d'être rémunérée pour son travail est un déshonneur, et désire servir gratuitement, estimant que le travail d'elfe de maison est le plus beau travail possible à leurs yeux. En voulant trop bien faire, Hermione s'est entêtée dans ses idées, hostiles selon les elfes, sans même avoir écouté ce qu'ils voulaient réellement. 

Conclusion

Le quatrième tome ose parler de sujet beaucoup plus sensibles que lors des premiers livres. Des causes que l'ont met du temps à comprendre. Une anxiété perceptible, traduit par un Dumbledore bien plus inquiet que jamais. La fin de la paix, le début de la guerre et de la répression. La fin de la tendre enfance, le début de l'angoissante adolescence. La fin de tout ce que connaissait Harry jusqu'à présent. La fin de la Coupe de Feu marque le début d'un Harry Potter plus mature, plus froid, plus sombre qu'il ne l'était. Est-ce que la suite de la saga continuera l'assention dans la froideur de l'obscurité ? 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

3 Paiement sécurisé CB, PayPal & Amazonpay
1 Service client 0442279473
2 Service rapide Click and Collect & Livraison
4 Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,